Publié le 16 Novembre 2015

Ce qui est contagieux, c'est la peur, la frayeur constante de ne jamais rencontrer quelqu'un qui nous accompagne jusqu'à la fin de nos jours. Et au nom de cette peur, nous sommes capables de faire n'importe quoi, d'accepter la mauvaise personne et de nous convaincre qu'elle est la bonne, l'unique, celle que Dieu a mise sur notre chemin. En très peu de temps, la recherche de sécurité se transforme en amour sincère, les choses sont moins amères et difficiles, et nos sentiments peuvent être mis dans une boîte et repoussés au fond d'une armoire dans notre tête, où elle restera cachée et invisible à tout jamais.

Paulo Coelho

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 12 Août 2015

Comme un rocher qui dure sous les gifles du sel
Comme un arbre solide sous les trombes d'eau
Comme un fruit qui mûrit après des nuits de gel
Une plaine asséchée qui retrouve de l'eau

Comme un acte d'amour pour les enfants qui restent
Comme un sursaut de rage de vivre malgré tout
Comme une force vive dans les plus petits gestes
Une promesse tenue, une promesse de fous

Sont venus les désastres tu es restée debout
Sont venues les tristesses tu es restée debout
Tu es sans doute un peu plus vivante que nous
Femme debout

Face à la peur qui rôde aux soirs de solitude
la douleur qui un jour s'est glissée à ton cou
Le chagrin qui revient comme une vieille habitude
Et les bras qui se sont refermés d'un seul coup

Sont venus les désastres tu es restée debout
Sont venues les tristesses tu es restée debout
Tu es sans doute un peu plus vivante que nous
Femme debout
Femme debout

Jeanne Cherhal

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 4 Août 2015

J'veux un mec,
Pas des hommes qui m'assaillent,
J'veux Le Mec.
J'veux un mec,
Pas trop bête.
J'veux un mec
Qui me tienne,
Qui me taille.
Viens le mec...

Adrienne Pauly

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2015

J'n'ai plus qu'à reprendre tout mon bordel,
J'n'ai plus qu'à me pendre à d'autres ailes,
Mais sans plus attendre
Sans plus attendre, me trouver belle...

Rose

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 28 Mars 2015

Je n'ai pas besoin d'un mec pour payer mon loyer, changer les pneus de ma voiture, me conseiller dans mes achats, sortir les poubelles, ou me faire à manger.
Je n'ai pas besoin qu'un mec s'occupe de mes affaires, gère une série de choses qui seraient trop compliquées pour une blonde comme moi, se charge de mes petits travaux.

Mais j'ai besoin de toi.

J'ai besoin que tu me rassures.

J'ai besoin que tu me fasses rire.

J'ai besoin que tu m'illumines.

J'ai besoin de ton amour.

J'ai besoin de toi, avec toutes tes imperfections.

Parce que je t'aime.

Et que ça a bouleversé ma vie.

Cet amour si fort qui m'a fait changer d'avis sur une série de sujets.

Qui m'a réveillée.

Qui m'a ramenée à moi.

Qui m'a rendue lumineuse.

Qui m'a fait accepter l'inacceptable.

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2015

Et que reste de mes Amours,
Le courage que j'ai eu là
D'ouvrir plus grand les bras
Et vivre même quelques heures
Comme on en rêve parfois
Rien qu'en secret,
Comme seul un enfant croit
A l'histoire de ce Roi...

Lara Fabian

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2014

- Non, je n'ai pas rompu, j'ai continué à la sauter tendrement en lui promettant des toujours et des plus tard.
- C'est vrai ?
- Oui.
- vous parliez comme dans ces histoires sordides ?
- Oui.
- Vous lui demandiez d'être patiente et lui promettiez des tas de choses ?
- Oui.
- Comment elle faisait pour supporter tout ça ?
- je ne sais pas. Vraiment, je ne sais pas...
- Peut-être qu'elle vous aimait ?
- Peut-être.

Anna Gavalda

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 13 Novembre 2014

C'est la sensation de te connaître depuis toujours. L'impression que tu me sais, en silence.

Qu'on s'est trouvés. Retrouvés. Qu'on se ressemble.

Pas identiques, mais semblables. Et assemblables.

C'est la sensation de ta main chaude sur ma peau, de n'avoir besoin que de ça. De ton souffle dans mon cou, de ta main sur la mienne.

Comme une conversation fluide qu'on entretiendrait depuis la nuit des temps.

Je dis souvent qu'on fonctionne tous les deux. C'est cette évidence-là. Une attirance gravitationnelle. Je fonctionne avec toi. Tu es la source de ma source.

Je retrouve des mots oubliés. Des rêves abandonnés. Je retrouve enfoui le souvenir de l'amour fou. De cet amour fantasmé et sublimé.

Tu es mon réconfort et ma douleur.

La présence pure et ma solitude.

Tu es ma joie et ma désespérance.

Tu es celui que j'attendais, tu es venu avec cet amour absolu, que tu portais à bout de bras, et que tu ignorais.

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 10 Octobre 2014

Nous sommes comme les feux d'artifice
Vu qu'on est là pour pas longtemps Faisons en sorte, tant qu'on existe,
De briller dans les yeux des gens
De leur offrir de la lumière
Comme un météore en passant
Car, même si tout est éphémère,
On s'en souvient pendant longtemps

Calogero

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2014

Tu sais, tu sais, un jour quelqu'un m'offrira une menotte, pas celle qui attache, non, celle que j'aurais tant aimé que tu m'offres, celle qui rend libre, celle qui dit "tu es mienne", celle qui raconte une histoire d'amour, un parce que je t'aime je ne t'enchaînerai pas à moi, parce que je t'aime je te veux libre, et je veux que tu me reviennes librement.
J'aurais tant aimé que tu puisses m'aimer comme ça.
Un jour il y aura un autre.
Celui-là, j'espère qu'il sera un partenaire de vie. Quelqu'un sur qui je puisse compter, me reposer. Quelqu'un qui partage mes rêves fous et comprenne mes angoisses démesurées. Le retour du fameux quelqu'un qui.
Un jour, tu sais, oui tu sais, il y aura un autre homme qui viendra m'aimer, je l'espère, de manière apaisée. Un amour vrai et serein, plein de beaux et vrais échanges. Un amour comme un endroit, comme un refuge où n'être que soi.
Je rêve d'harmonie, là où toi et moi ça n'a été que la guerre. Qu'un amour trop fort que tu n'auras pas pu porter.
Je rêve de quelqu'un qui m'aime à la folie et qui soit assez fort pour le porter. Tu vois, mon rêve n'a pas changé, c'est toujours le même, et maintenant j'imagine que tu comprends pourquoi j'y avais renoncé ; personne n'est assez fort pour m'aimer comme ça.
Je vais essayer de ne pas me dire que ça vient de moi, essayer de ne pas croire pour de bon que je ne suis pas aimable. Et essayer aussi de ne pas renoncer totalement, de ne pas m'éteindre.
Un jour, quelqu'un viendra m'aimer.
Ces mots-là, que je pianote sur le clavier de mon iPhone, à toute allure - la fameuse génération Y -, je devrais peut-être te les écrire sur du papier, que tu pourrais chiffonner et jeter à la poubelle aussitôt - tu ne gardes rien qui vienne de moi, n'est-ce pas ? Mais ce que tu garderas, c'est pire, tu vois, parce que ça restera là, ce truc, au fond, qui te dit que tu es devenu un vieux con.
Je vais essayer de ne pas te détester. De cesser de t'en vouloir. Ça viendra, j'imagine, quand je n'aurai plus mal. Je finis toujours par pardonner les pires monstruosités ; c'est que j'ai peu de mémoire, et j'oublie le mal qu'on m'a fait.
Je ne vais donc pas me forcer à me souvenir de ce que tu m'as infligé : cette douleur-là, vois-tu, elle sera pardonnée. C'est peut-être pire, tu vas retomber dans la masse obscure et indéfinie du monde, un comme les autres, ni pire ni meilleur que les autres.
Je vais essayer, aussi, de cesser d'espérer chaque jour que mon foutu cœur s'arrête de battre. Cesser de pester sur cette excellente santé qui me garde en vie, presque comme une malédiction. Survivre à tout, oui, c'est presque une malédiction. Arrêter de penser que le train ferait bien de me passer dessus, arrêter d'évaluer la chute huitième-zéro.
Refaire le choix de la vie. Encore et encore. Je vais essayer.
Et peut-être, un jour, quelqu'un viendra m'aimer.

Voir les commentaires

Rédigé par Fromswithlove

Repost 0